Archives de catégorie : Google etc…

Internet avant Google…

Une infographie proposée par Green Light nous donne l’occasion de revenir sur un passé pas si lointain. Avant Google, comment cherchions nous sur Internet ?

Google s’est tellement intégré à notre vie « online » (91 % des français l’utilisent) que nous avons du mal à nous souvenir de tout ce qui l’a précédé.

Voici donc un petit rappel de cet « avant-Google », basé sur les éléments fournis par Green Light (cliquez sur l’image pour la voir en grand).

histoire du seo-1994-2001

 

Les premiers moteurs de recherche

Le premier moteur de recherche n’en était pas un…  mais un annuaire ! Il s’agit de Yahoo, dont la position dominante à cette époque influencera longtemps les techniques du référencement (inscription dans des annuaires).

Au même moment (juillet 1994) apparaissent Excite et Lycos.

En 1994, le navigateur le plus utilisé est Netscape Navigator. 1995 voit l’arrivée d’Internet Explorer et le début de la concurrence entre les navigateurs.

Décembre 1995 : Altavista débarque. C’est un annuaire qui répertorie beaucoup plus de sites que ses concurrents, mais c’est aussi un moteur de recherche sur le web. Il restera le moteur de recherche le plus populaire jusqu’en 1999 et annonce le déclin de la soumission de sites aux moteurs et du référencement basé sur l’indexation dans des annuaires.

 

L’arrivée de Google

Septembre 1998, arrivée de Google. Entre temps, Internet Explorer a gagné la guerre des navigateurs et Netscape tombe dans l’oubli.

En octobre 1999, Altavista a perdu la guerre contre Google, se transforme en portail internet et disparaît des écrans. Yahoo qui l’utilisait comme moteur se tourne vers Google en 2000, avant de développer son propre algorithme en février 2004.

La suite de l’histoire ressemble à l’énumération des changement de l’algorithme de Google.  Florida en novembre 2003 inaugure une série de modifications qui ébranleront le monde du référencement en lui imposant de s’adapter à Google.  Ces changements d’algorithme ont pour objectif de corriger l’utilisation « abusive » des failles de l’algorithme précédent  et de donner aux utilisateurs des résultats de recherche plus pertinents.

Après Florida, Jagger en 2005, Vince en 2008, Caffeine en 2009, Mayday en 2010, c’est aujourd’hui au tour de Panda d’affoler les sites.

 

Et ensuite ?

Bing, le moteur de recherche développé par Microsoft est sorti fin 2010.  A noter que si Google reste LE moteur utilisé en France, les chiffres sont très différents dans le reste du monde. Baidu en Chine, Yandex en Russie dominent le marché, et aux Etats-Unis Yahoo reste bien présent tandis que Bing fait son meilleur score.

Ci dessous, une autre infographie, toujours par Green Light, qui montre l’utilisation des moteurs de recherche dans le monde (cliquez sur l’image pour la voir en grand).

moteurs de recherche

Face à l’évolution incessante des moteurs de recherche, les techniques de référencement et de positionnement doivent évoluer. Ce qui fonctionnait il y a deux ou trois ans ne fonctionne plus aussi bien ou fonctionne différemment aujourd’hui.

C’est le rôle de Netpub que d’accompagner ses clients pour les aider à garder leur visibilité. Contactez nous si vous souhaitez améliorer votre positionnement et optimiser votre présence en ligne.

Facebook contre Google+

Facebook contre Google+Dans la guerre qui oppose actuellement Facebook à son challenger Google+ chaque jour apporte de nouveaux mouvements de chacun des adversaires.

Aujourd’hui, Facebook propose une page (en anglais) listant tous les avantages des Pages Facebook pour une entreprise. Une  manière de souligner que Google+ ne propose (encore) rien de tel.

 

Quitter Facebook pour Google+ ?

Mashable US (une des meilleures sources d’information sur les réseaux sociaux) propose les résultats d’un sondage effectué en ligne auprès de ses lecteurs. Dans ce sondage, Mashable interroge ses lecteurs sur leur intention éventuelle de quitter Facebook pour Google+.

sondage Facebook Google+

 

Sur les 19895 votants (au 29/07/2011) :

– 23 % ont déjà quitté Facebook

–  32.50 % ‘envisagent de quitter Facebook quand Google+ ne sera plus en phase de test

–  35.75 % pensent continuer à utiliser les deux réseaux

– 8.64 % rejettent Google+ et resteront fidèles à  Facebook.

 

Google+, le réseau des réfractaires à Facebook ?

De par son histoire et ses premiers utilisateurs, Facebook a accumulé de nombreux réfractaires qui, par principe, ne veulent pas être présent sur ce réseau. La manière dont Facebook a été présenté, en particulier à la télévision, comme source de multiples dangers a renforcé cette hostilité latente.

Pour ces personnes, Google+ peut apparaître comme LA solution, portée par l’image de sérieux véhiculée par Google. Le fait de pouvoir très facilement séparer ses contacts en sphères étanches (professionnelles, amis, familles…) est certainement un plus.

 

Et vous ? Etes-vous plus Facebook ou Google+ ?

Les Gaffes de Google

– Depuis 3 ans, Google Maps confond l’entrée du parc national de Round Valley (New Jersey) avec la cour d’une maison privée. Depuis 3 ans, la famille qui  habite cette maison, un peu lasse de voir débarquer des hordes de touristes chez elle, signale cette erreur à Google. Et depuis 3 ans, rien ne change.

Novembre 2010 : le Nicaragua envahit une partie du Costa Rica suite à une erreur de Google Maps, qui avait décalé la frontière de 3 km.

– Le port de la  ville allemande de Emden est attribué aux Pays Bas voisins par Google Maps. Depuis un an, Emden réclame son port à Google, pour l’instant sans succès.

– Plus près de nous : la requête « pompe à chaleur Essonne » sur Google nous donne en 3ème position un site en chinois…

les gaffes de google

– « Garde d’enfants Lyon  » : la requête aboutit en première position à la page Google Adresse de l’hôtel des Célestins, et en deuxième à une pharmacie…. Des solutions originales pour faire garder vos enfants !

les gaffes de google 2

– Besoin de joindre les allocations familiales ?  Cherchez  » CAF Paris  » : Google Maps affiche fièrement le Pub Saint Germain, le café Les Prés, le café Les Editeurs et le café Delmas…  Problème culturel, ou problème d’orthographe ?

Et vous ? Avez-vous de drôles d’histoire de Google à nous raconter ?

Google Panda : du nouveau

google panda : noir et blanc1) Panda ne se réfère pas à la mascotte préférée des enfants, mais au nom de  famille d’un ingénieur de Google (Biswanath Panda).

2) Panda n’est pas un nouvel algorithme, mais plutôt un filtre qui sert à Google à distinguer les « bons » sites des « mauvais ». Noir et Blanc : où le fond rejoint la forme, le bien et le mal et les couleurs du panda …

3) Nourri au départ « manuellemen »t par des exemples de bons et de mauvais sites, ce filtre est capable d’auto-apprentissage pour classer les sites.

4) Les critères ne sont pas les mêmes suivant le type de site : pour un site e-commerce ou pour un blog, Panda ne prendra pas les mêmes critères en compte. Il est donc capable de « catégoriser » les sites en se basant sur la segmentation des pages telles que les voient ses robots.

5) Il est donc plus fondamental que jamais de penser son site en fonction de ces critères : balise H1, rubriquage cohérent, sous-titres, construction général de la page : ce sont les indices qui sont pris en compte par les robots pour estimer la lisibilité de la page et son taux de rebond potentiel.

Conclusion :  si de l’avis même de Google, le contenu reste roi, sans contenant adapté le contenu ne peut être vu. Pour vous aider à être vu, Netpub se tient à vos côtés : contactez nous !

 


Nouveau : le bouton +1 de Google

google bouton +1A l’image du bouton « J’aime » de Facebook, Google a lancé jeudi 2 juin son bouton +1.

En cliquant sur ce bouton qui peut être installé sur tous les sites ou blogs, les internautes  signalent qu’ils apprécient son contenu. Pour l’instant (Google oblige), il faut pour pouvoir l’utiliser être connecté à un compte Gmail.

Ce site apparaît/apparaîtra  (pour la France, le futur est encore de mise) ensuite dans les résultats de recherche des personnes que vous connaissez (sous entendu : dont les adresses figurent sur votre compte Gmail)

 

Faut-il intégrer le bouton Google +1 ?

Si pour l’instant le bouton +1 n’est pas encore  – officiellement – pris en compte pour le référencement, tout laisse à penser qu’il va l’être de plus en plus. L’installer dès maintenant peut sans doute vous donner une longueur d’avance sur vos concurrents.

La question se pose autrement si votre site / blog est peu visité : vaut-il mieux l’installer au risque de bénéficier de peu de +1 ou ne pas l’installer du tout ? Pour l’instant la question reste ouverte.

 

Guerre des boutons ?

« +1 » contre « Like «  ? Le suspense fait rage.

Si Facebook avec ses 600 millions d’utilisateurs bien rodés à l’usage du « J’aime » semble pour l’instant avoir une longueur d’avance, n’oublions pas que Google représente en France plus de 90 % des recherches. C’est d’ailleurs le but avoué de ce bouton +1 pour Google que de reprendre la main sur le web social ou participatif et de ne pas laisser à Facebook l’exclusivité de la cartographie sociale des internautes.

Car quand on sait ce qu’aime un internaute, il est bien plus facile de lui proposer des produits ou des publicités adaptées.

 

Pour tout savoir et pour installer ce bouton, rendez-vous sur la page officielle Google +1 .

Mise en pratique : vous avez aimé cet article ? Cliquez sur le bouton +1 en haut de page !