Panda, pingouin… la ménagerie de Google !

panda penguinGoogle Penguin : comment réagir ?

Au fil des modifications de l’algorithme de recherche de Google, les règles du référencement changent et les entreprises doivent s’adapter pour rester visibles.

Panda, la précédente évolution de l’algorithme avait ébranlé le web l’été dernier en faisant la chasse aux liens de mauvaise qualité et au contenu dupliqué. C’était aussi pour Google le début d’une tendance qui se confirme à mettre en avant le contenu. Un contenu qui doit intéresser le public pour être considéré comme pertinent pour les moteurs de recherche.

La nouvelle évolution de Google a été baptisée Penguin, un pingouin qui semble avoir plus touché la France que ne l’avait fait Panda. Une nouvelle fois, un contenu de bonne qualité qui va répondre aux questions que se posent l’internaute est le but à atteindre.

 

Comment évoluent les règles d’optimisation d’un site ?

Penguin s’attaque particulièrement aux sites « sur-optimisés »,  et particulièrement à la densité et à la pertinence des mots clé et des ancres de lien. La suite de cet article s’inspire d’un article passionnant de Patricia Redsicker sur le site Social Media Examiner.

Quand vous pensez optimisation d’un site, pensez vous d’abord mots clés, liens et moteurs de recherche ?

Ou pensez-vous d’abord contenu utile et intéressant, internaute et clients satisfaits ?

Si vous êtes dans le deuxième cas, vous êtes sur la bonne voie, mais si vous êtes dans le premier groupe, méfiez-vous du pingouin !

Depuis  Panda en 2011, nous savons que Google cherche à améliorer la pertinence de ses réponses aux recherches des internautes en leur fournissant des pages qui répondront à leurs questions, et pas des pages truffées de mots clés !

La priorité pour les sites a donc été de créer des contenus originaux, intéressants, que l’internaute aura envie de partager, et qui attirera spontanément les liens d’autres sites par son intérêt. (ce que dans le jargon du webmarketing on appelle le linkbaiting).

 

Quelques pistes pour s’adapter à Google Penguin

Avoir la main légère sur l’optimisation des mots clés

Pensez que les mots clés sont là pour guider l’internaute et lui permettre de trouver les réponses à ses questions. Ils ne doivent pas être là uniquement pour faire monter votre page dans les résultats de recherche !  Cette façon de penser doit guider votre manière d’optimiser vos pages.  Nous avons tous fait l’expérience d’une page bien placée dans les résultats de recherche, mais dont le contenu ne nous intéressait pas du tout.  L’idée est donc de vous mettre à la place de l’internaute et d’écrire pour répondre à ses attentes.

Mélanger différents types de contenu

Aujourd’hui, nous avons la chance de pouvoir intégrer toutes sortes de contenus à nos sites : photo, vidéos, témoignages de clients, reportages…

C’est cette diversité qui va plaire tant à l’internaute qu’à Google ! Et n’oubliez pas que si votre site ne vous permet pas de publier tout ce que vous voudriez, un blog d’entreprise est une solution facile à mettre en place et vous offre un espace où diffuser toutes sortes d’informations.

Utiliser les réseaux sociaux

Etre présent sur les réseaux sociaux devient une nécessité pour une entreprise. Non seulement cette présence est favorable au référencement, mais en plus ils offrent un espace où communiquer de façon moins officielle et créer le contact avec clients, prospects ou partenaires.

 

Et n’oubliez pas que vous pouvez faire appel à Netpub  si vous avez besoin d’aide, de coaching ou de formation pour optimiser votre visibilité ou découvrir les réseaux sociaux.

5 réflexions au sujet de « Panda, pingouin… la ménagerie de Google ! »

  1. @Attention : dans la sphère du référencement, il est bel et bien question de Pinguoin 4, n’en déplaise aux puristes de l’anglissisme. Christine n’a commis aucun impair, elle utilise un langage professionnel.

    Pour ma part, je partage 100 % le contenu de l’article : léger sur l’optimisation, sans passer à côté toutefois, contenu diversifié orienté bien entendu internautes… Mais attention aujourd’hui au netlinking de qualité, l’ottarie veille. Quoi, il y a une différence entre les 2 bêtes, mince alors 😉

  2. Merci pour cette précision ! Effectivement, d’après Wikipedia, le pingouin fait partie de la famille des Alcidés, et le seul représentant de cette famille reste le petit pingouin, qui sait voler. Les grands pingouins qui ont disparu au milieu de XIX° siècle ne pouvaient pas voler.
    Le manchot fait partie de la famille des Spheniscidae et s’il ne peut pas voler, il nage très bien et très vite (35 km/h…)
    Comme quoi, une erreur peut être la source de nouvelles découvertes…

  3. Attention aux faux amis en traduisant depuis l’anglais !… Penguin ne signifie pas en français pingouin comme vous l’écrivez par erreur, mais manchot !…

  4. « Mélanger différents types de contenu »
    J’ai d’autres sujets à développer que l’immobilier n’est-ce pas pénalisant de les traiter sur le même site ?
    Je ne pense pas que google apprécie une trop grande diversité sur un même site.
    Amicalement.

  5. je ne serais pas aussi péremptoire concernant la diversité des types de contenus. Je pense qu’il faut avant tout concevoir son site par rapport aux utilisateurs.

Les commentaires sont fermés.